PEGASO    

Dernière mise à jour : 12/05/2010

L'Espagnol...

Petit historique

Conçues par Wifredo Ricart, les Pegaso restent des voitures d'exception par leur rareté. En effet, entre 1951 et 1956, à La Sagrera, ancienne usine d'Hispano-Suiza, seules 84 voitures furent construites. Ricardo n'est pas un inconnu dans le monde de l'automobile lorsqu'il se lance dans l'aventure Pegaso. Il a déjà créé plusieurs entreprises, dont la Ricardo y Pérez en 1922, et travaillé pour Alfa Roméo, notamment avec Enzo Ferrari sur les Tipo 162 et 512 de Grand Prix. Lorsqu'il crée, avec le soutien de l'Enasa (Empresa nacional Autocamiones SA), la Z102, juste après la Seconde Guerre mondiale, Ricardo est bien décidé à offrir à l'Espagne une voiture capable de rivaliser avec les Ferrari italiennes.

Wifredo Ricart (1897/1974)

La Z102 sera présentée au Salon de Paris de 1951. Belle, chère, mais aussi exclusive, elle s'adresse à une élite mais fait rêver le public dans son ensemble. Cette voiture, prévue pour redorer le blason de l'automobile espagnole, permettrait aussi de construire une nouvelle usine à Barajas pour la production des camions Pegaso, véhicules utiles au pays. Fabriquées en 84 exemplaires seulement, la Z-102 dispose d'un V8 et sera disponible en berlinette, soit par Touring, soit par l'Enasa. Des cabriolets seront également disponibles, ceux de Saoutchik étant les plus recherchés. Sa carrière s'achèvera en 1956, l'Enasa retirant son soutien au projet.

Z102 1952
Ixo
En ce qui concerne ce projet, certains y verront un projet personnel de Ricart, d'autres y verront une manipulation marketing du gouvernement franquiste pour symboliser la renaissance de l'Espagne et former une école de techniciens qui pourrait plus tard développer une industrie automobile nationale. Pour l'ingénieur Ricart cependant, l'aventure ne s'achève pas sur cet échec, il proposera très vite sa Pegaso Z-103, présentée en coupé ou en spider.