CES HOMMES QUI ONT FAIT L'AUTOMOBILE     

Dernière mise à jour : 18/05/2010

    Francis Edgar Stanley - 1849/1918    

A toute vapeur

L'histoire de Stanley, c'est d'abord l'histoire d'un personnage, Francis Edgar Stanley. Ce dernier, avant de devenir constructeur, déclara : "Je ne posséderais plus jamais un animal de servitude depuis que j'ai vu la naissance de ce formidable mouvement de la voiture sans chevaux, même si celui-ci ne devait durer que dis années". Il déclara cela dès 1897. Stanley deviendra alors l'un des pionniers de la propulsion par la vapeur.
Francis Edgar Stanley est né à Kinfield, une petite ville de l'Etat du Maine, le 1er juin 1949. Comme la plupart des Américains de cette époque, Francis, avec ses cinq frères et sa soeur, aide ses parents à mettre en valeur les terrains autour de la ferme. Un travail monotone et harassant qui permet néanmoins de nourrir convenablement cette famille nombreuse. Toutefois, et c'est assez rare à la fin du XIXe siècle, le père insiste auprès de ses enfants pour qu'ils obtiennent une éducation digne de ce no, qui selon lui reste la meilleure arme pour une vie épanouie. Lorsque Francis et son frère jumeau Freelan Oscar atteignent l'âge de 18 ans, ils intègrent la State Normal School dans la ville voisine de Farmington, un établissement destiné à formater des professeurs. Mais après un différend avec un dirigeant de l'école, Francis quitte brusquement les lieux, perturbant ainsi son cycle d'études. Il parvient malgré tout à obtenir un poste d'enseignant à North New Portland, tout près de son lieu de naissance. Il rencontre Augusta May Walker, elle aussi enseignante, qu'il épouse en 1870. Bien qu'ils soient tous deux passionnés par leur métier, ils dénoncent (déjà !) le maigre rapport financier qui en découle.
Francis Stanley est attiré depuis toujours par les arts plastiques. Ses tableaux atteignent un haut degré de réalisme grâce à une sorte de pistolet à fine projection de peinture, ancêtre de l'aérographe, pour lequel il dépose un brevet. Après l'arrivée des premiers appareils photographiques, il fonde un des plus importants studios de la Nouvelle-Angleterre. En 1884, en association avec son frère, il crée la Stanley Dry Plate Company, qui prend un brevet deux ans plus tard en faveur d'une machine capable d'enduire en un temps record les plaques photographiques d'une gélatine protectrice. Relocalisée à Watertown, dans le Massachusetts, la société dégage bientôt un chiffre d'affaire frôlant le million de dollars.

Kodak

A la fin de l'année 1902, Georges Eastman, fondateur de la célèbre compagnie Kodak, se montra fortement intéressé par l'acquisition de la très profitable et innovante Stanley Dry Plate Company. Il n'hésita pas à proposer aux frères Stanley pour cette opération une somme formidable de 500.000 $, que ces derniers s'empressèrent d'accepter.

Automobile

En 1897, Augusta Stanley se rend en Europe, alors que l'industrie automobile prend un essor dynamique. Passionné par cette nouvelle révolution industrielle, son mari lui demande de prendre toute sorte de renseignements sur ces engins, leurs prix, de quoi sont faites les carrosseries embryonnaires, quel est le mode de propulsion le plus répandu, etc. Influencé par son ami Georges Eli Whitney, un pionnier de la technologie vapeur, Stanley est persuadé de la pertinence du concept et décide que sa future automobile sera animée par ce type d'énergie.

Francis et Freelan Stanley à bord de leur voiture

Seul contre tous

Désormais inséparables, les deux frères Stanley présentent leur machine en 1898, lors du premier Salon Automobile de Boston. Au cours d'essais sur une piste normalement réservée aux courses de bicyclettes, l'auto atteint la vitesse de 35 km/h et grimpe une pente de 30 %. Elle est la seule concurrente présente à réussir ce test probant. Francis et Freelan Stanley ont fabriqué ce véhicule comme un défi personnel, sans idée d'une suite commerciale. Toutefois, deux semaines après la clôture de l'exposition, les commandes commencent à affluer au siège de Watertown. Le patron de presse fondateur de Cosmopolitan Magazine, John B. Walker, se passionne pour l'automobile et désire se rendre acquéreur de la société. Les frères Stanley annoncent un prix de vente irréaliste de 250.000 $ afin de se débarrasser de ce gêneur, qui curieusement accepte l'offre. Mais en 1902, la compagnie change d'appellation : elle devient la Stanley Motor Carriage Company et passe de nouveau sous le contrôle de Francis et Freelan. En 1907, la Stanley Steamer écoule 775 modèles. Ce sera sa meilleure saison commerciale. Mais à cette époque du moteur à explosion qui démarre à la simple pression d'un bouton, la technologie vapeur, lente et contraignante, est clairement obsolète.

Décès des Stanley

Francis Stanley trouvera la mort dans un accident de la route en 1918, un drame qui poussera à la fermeture définitive des ateliers en 1925. A partir de cette date, son frère Freelan se consacrera à la manufacture de violons et construira le Stanley Hôtel, un établissement haut de gamme situé à Estes Park, dans le Colorado. Il quittera ce monde en 1940 suite à une crise cardiaque. Il était âgé de 91 ans.