CES HOMMES QUI ONT FAIT L'AUTOMOBILE     

Dernière mise à jour : 18/05/2010

    Joseph D'Ieteren - 1884/1972    

L'autre empereur du style italien

Depuis les années cinquante, l'entreprise de Giuseppe "Nuccio" Bertone domine, avec celle de Pininfarina, la carrosserie automobile non seulement européenne, mais aussi mondiale.

Né en 1884, c'est en 1907 que Giovanni Bertone arrive à Turin, ville ou se développe l'industrie italienne. Une grande entreprise est alors en plein essor, la Fabbrica Italiana di Automobili Torini, la FIAT. Cette société attire de nombreux jeunes gens des campagnes. A cette époque, Giovanni Bertone a déjà une expérience de charron grâce à laquelle il entre chez Diatto, constructeur de voitures de chemin de fer, alors en bois. Cinq ans plus tard, en 1912, riche d'une expérience industrielle et probablement d'un petit pécule, il décide de se mettre à son compte et d'ouvrir un atelier de carrosserie pour véhicules hippomobiles. Il faut rappeler qu'en 1910, contrairement à la France, la production automobile italienne est encore très modeste, presque totalement exportée en Europe.

C'est au début des années 20, en 1921, que Giovanni crée sa première carrosserie pour automobile, sur un châssis SPA. Après cette commande, grâce au modernisme et à la qualité d'exécution du dessin, les commandes vont affluer. Giovanni va alors abandonner rapidement les voitures hippomobiles pour se concentrer sur la nouvelle venue, l'automobile. Spa, puis Lancia, vont lui confier en sous-traitance la réalisation de caisses à l'unité ou en petite série, qui ne portent pas encore sa griffe. Le succès permet l'expansion de l'entreprise qui déménage dans des installations plus vaste et voisine de Lancia qui assure à Bertone des revenus réguliers. Pour Lancia, l'entreprise concevra des hard-top démontables pour transformer la Lambda, voiture à succès également, en berline plus robuste et plus sûre. En 1934, Le fils de Giovanni entre dans l'entreprise familiale. A cette date, les grands constructeurs sont désormais dotés d'ateliers de carrosserie intégrés et commencent à abandonner les structures en bois. Si Giovanni embauche son fils, avant que ce dernier n'est terminé ses études, il y a une bonne raison.

    Giuseppe 'Nuccio' Bertone (1914/1997)    

A 20 ans, Giuseppe Bertone, dit Nuccio, n'a pas encore achevé ses études de commerce et de comptabilité. Quand son père le fait entrer dans la carrosserie familiale, ce n'est pas pour occuper un poste dans un bureau confortable. C'est dans les ateliers, avec les compagnons, en traçant et en construisant les mannequins en bois sur lesquels sont formées les tôles des caisses hors-série, dont la maison se fait une spécialité, que Giuseppe débute. Nuccio va ensuite s'impliquer dans la création originale et laisser un peu de côté la production. Il va démarcher les constructeurs en leur proposant la sous-traitance des exécutions spéciales et des prototypes : voitures officielles, études de style et aérodynamique, techniques nouvelles (aluminium, structures métalliques). En 1937, c'est la Fiat 1500 qui sort des ateliers, avec carrosserie profilée. Elle remporte alors le concours de stylisme de Turin. Juste avant le second conflit mondial, Bertone symbolise le design italien. ce sera encore le cas après la guerre. Rappelons les créations de Bertone au cours des années trente, la Fiat 1100 de 1930, l'Alfa Romeo 6C 2300 de 1934, la Fiat 1500 de 1935, et la 500 Topolino de 1938. Après la Seconde Guerre, Bertone reviendra sur le devant de la scène avec la Fiat 1500 cabriolet de 1947, la Fiat 500 Barchetta de 1947, et la Lancia Aprilla Cabriolet de 1949.

Années 50

En 1952, l'entreprise va recevoir un grand coup de pouce. En effet, Wacky Arnolt de Chicago importe des MG et des Bristol aux Etats-Unis, et commande à Bertone 200 MG TD recarrossées en coachs et en cabriolets après avoir vu les prototypes de ces derniers sur le stand Bertone du Salon de Turin. Pour être sur d'avoir ses 200 exemplaires, il prend une participation dans l'entreprise. De ces deux cents MG TD Arnolt Berone, seules 100 seront construites, car leur prix les rend difficile à vendre. Mais la pleine activité a pu reprendre et Bertone crée depuis des formes d'avant-garde sur une base d'Abarth et sur les Bat à mécanique Alfa Romeo 1900.

Bat 5 1953, Bat 7 1954 et Bat 9 1955

Version 2008

Créations des années 50

1950

Siata Amica
Fiat 1400 Berline

1951

Fiat 1400 Cabriolet St. Leger et Fiat 1100 Cabriolet Derby
Lancia Aurelia Victoria
Siata Amica Cabriolet

1952

Abarth 1500 Coupé

1953

Fiat 1100 Berlina Smart
MG Arnolt et Arnolt Bristol

1954

Alfa Romeo 1900 Sport Spider et 2000 Sport
Alfa Romeo Bat 5, Bat 9 et Giulietta Sprint

1956

Alfa Romeo Giulietta SS et Sprint

1958

Abarth 1000 GT Coupé
NSU Prinz Coupé
Avec Alfa Romeo, en plein renouveau, Bertone a du travail. Alfa, qui rencontre le succès avec la 1900, commande à Bertone un petit coach sur la base de la Giulietta en préparation, une étude qui donnera naissance à la célèbre Sprint, produite à plus de 40.000 exemplaires. Cette voiture donnera à l'entreprise Bertone une dimension industrielle. Mais Bertone ne travaille pas seulement avec les entreprises italienne. Les autres pays européens feront appel à lui, comme NSU pour qui Bertone concevra le Coupé Prinz, l'auteur du dessin étant Franco Scaglione.

NSU Coupé Sport Prinz

Années 60

En 1961, Bertone déménage une nouvelle fois et s'installe à Grugliasco, près de Turin. Les bureaux d'études et l'usine de construction de carrosserie et d'assemblages des voitures sont réunis. Les bureaux de recherche Bertone Stile et le centre de R&D Desing sont à Caprie, également près de Turin. c'est dans ces locaux sue sont étudiées les formes nouvelles et ou sont créés les prototypes. Les projets se succèdent, à une cadence addélérée. Sur les stands de Bertone, dans les salons internationaux, on trouve chaque fois de nouvelles réalisations, pour Fiat, Simca, Alfa Romeo, Iso, Lamborghini ou Bizzarini. La seconde moitié des années 60 correspond à une période de grande activité, avec cinq cents études lancées et la naissance de plusieurs voitures de rêve comme les Cangaru sur base d'Alfa 1600 TZ et 33, la Mustang commandée par Automobile Quaterly en 1965, la Jaguar Piranha de 1967, la Carabo sur base Alfa 33, la Runabout 1969 sur base Autobianchi A112.
Au cours de ces années 60 et 70, deux génies créatifs sont découverts par Bertone. Ils succèdent à Franco Scaglione. Le premier est Giorgetto Giugiaro, qui créer ensuite son propre bureau de style, ItalDesign. Le second est Marcello Gandini, le créateur de la Miura.

Créations des années 60

1960

Alfa Romeo Giulietta Sprint Speciale
Gordon-Keeble
NSU Wankel Spider
Simca Coupé 1200 S

1961

Alfa Romeo 2000 et 2600 Sprint
ASA 1000 “Ferrarina”
Aston Martin DB4 GT Jet

1962

Alfa Romeo 2600 Sprint, Giulia Sprint et Giulia Sprint Spéciale
ASA Coupé
Alfa Romeo GTA
BMW 3200 CS
Ferrari 250 GT Berlinetta Lusso
Iso Rivolta
Simca 1000 Coupé

1964

Alfa Romeo Canguro et GT 1300/2000
Fiat 850 Spider
Iso Rivolta Coupé
Iso Grifo
Fiat Dino Coupé

1965

Abarth OT 1000 Spider
Fiat 850 Coupé
Iso Rivolta Grifo

1966

Lamborghini Miura

1967

Alfa Romeo Montreal
Fiat Dino Coupé II
Lamborghini Marzal
Simca 1200S Coupé
Toyo Kogyo Mazda 1500/1800

1968

Alfa Romeo Carabo
Alfa Romeo 1750/2000
Racer Team Berlinetta
Fiat 850 Sport Spider
Lamborghini Espada
Lambretta Luna line: Lui, Vega & Cometa

1969

Iso Rivolta Lele
Lambretta GP/DL Scooter
Actuellement, les ateliers Bertone sont installés à Grugliasco, près de Turin où sont regroupés les bureaux d'études et l'usine de construction de carrosserie et d'assemblage des voitures, ainsi qu'à Caprie, également près de Turin, où sont installés les bureaux de recherche Bertone Stile, le centre de R&D design dans lequel sont étudiées les formes nouvelles et les prototypes sont créés.

Années 70

Dans les années 70, les formes en coin, aux lignes tendues et aux éléments géométriques sont les plus marquantes. Les études Carabo, Stratos "0", Alfa Delfino, Citroën GS Camargue, ou BMW Garmish sont les plus représentatives. D'autres seront industrialisées, comme les Stratos, la Fiat X1/9, la Dino 308 GT4, la Mini Innocenti, les Lamborghini Urraco, Countach et Silhouette. Ajoutons les Maserati Khamsin et Quattro Porte pour compléter la liste. MAis les années 70 sont également marquées par la disparition du père fondateur, Giovanni Bertone, en 1972. Nuccio le remplace.

Années 80

Les années 70 se sont éteintes avec la Fiat Ritmo Cabriolet. Les années 80 débutent avec des modèles qui seront mondialement connus, comme la Citroën BX de 1982 ou la Volvo 780 de 1985. Grâce à un accord passé avec la General Motors, Bertone dessinera l'Opel kadett Cabrio en 1987, puis, plus tard, l'Opel Astra Coupé et Cabriolet. Après la BX, Bertone signera une autre Citroën, la XM, une grande réussite qui marque une autre notion Bertone, la lumière à l'intérieur de l'habitacle. Dans les années 90 apparaissent les Fiat Punto Cabrio et Astra Cabrio, et le prototype ZER, un engin futuriste au coéfficient de 1.11, qui établit le record de vitesse mondiale avec 303 km/h, pour un véhicule électrique. Côté production industrielle, des Citroën encore, avec la ZX, la Xantia, la Berlingo.